menu

Comment lutter efficacement contre la rétention d’eau ?

Publié le 27 mars 2018

Vous  faites partie des femmes qui ont des problèmes de rétention d’eau ? Vous voulez connaitre les méthodes pour vous en débarrasser ? Alors, lisez cet article qui reprend les précieux conseils du Dr Ariel Toledano dans son ouvrage Mon régime anti-rétention d’eau ! Il explique que  diminuer sa rétention d’eau ou l’effacer est possible grâce à la règle des « 3 A : Alimentation, Activité physique et Action locale. »

L’alimentation 

La première phase du processus de lutte contre la rétention d’eau est une alimentation surveillée et adaptée. Tout d’abord, l’auteur souligne l’importance de boire en moyenne « 1.5 à 2 litres par jour d’eau fraîche plutôt qu’à température ambiante. » Il précise également qu’il ne faut plus grignoter entre les repas et éviter le pain blanc, en privilégiant le pain complet. Par ailleurs, le Dr Ariel Toledano liste les aliments qu’il faut consommer pour réduire sa rétention d’eau. En voici quelques-uns : l’ananas, l’artichaut, le céleri, les figues ou encore le melon. Consommer certaines plantes anti-rétention d’eau est également un moyen de lutter contre ce fléau. « Il est conseillé de faire une cure de 15 jours en associant au choix une plante drainante (comme la camomille, la piloselle ou le thé vert) et une plante qui agit sur la circulation (comme le cyprès, le fragon ou le cassis). »

L’activité physique 

« L’activité physique est fondamentale puisqu’elle permet à l’organisme de majorer les pertes en eau par le biais de la transpiration. » Le docteur Toledano conseille de se focaliser davantage sur les sports dans l’eau, tels que l’aquagym ou la natation. L’exercice du vélo aquatique est notamment très efficace car il « permet de renforcer le réseau veineux et lymphatique et lutte efficacement contre la rétention d’eau. »

L’action locale

« Les soins locaux permettent un raffermissement de la peau et une amélioration du drainage et de la circulation des tissus. » Le palper rouler est l’un de ses soins locaux efficaces et pratique, puisque vous pouvez le faire vous-même. Pour se faire, il suffit de « pincer les tissus cutanés entre le pouce et l’index, puis on effectue une pression avec le pouce sur le pli formé pour le ramener vers les autres doigts. Il est important de réaliser les pressions du bas vers le haut. »

Vous connaissez désormais les méthodes pour lutter contre cette rétention d’eau coriace 🙂 Alors, 1, 2, 3… appliquez la règle des 3 A !