menu

Comment aborder la ménopause ?

Publié le 12 avril 2018
La ménopause, changement tant redouté dans la vie d’une femme, survient autour de la cinquantaine. Elle peut se définir comme l’arrêt du fonctionnement ovarien. Mais alors, faut-il consulter ? Comment la traiter ? Cet article saura effacer vos inquiétudes et répondre à vos questions, avec le Dr Hélène Jacquemin Le Vernauteure de « Le sang des femmes« .
« La ménopause n’est pas une maladie »

Faut-il consulter à la ménopause ?

Il est préférable de le faire. « Le gynécologue est l’interlocuteur privilégié pour cette étape de la vie, beaucoup de femmes qui ne se faisaient pas suivre régulièrement décident de consulter« .

Que faut-il penser des traitements de ménopause ?

Tout d’abord, la docteur nous précise qu’il n’y a aucune urgence à débuter un traitement substitutif. Il est alors inutile de guetter la ménopause pour traiter et d’ailleurs, des traitements pris trop tôt sont souvent arrêtés en raison d’une mauvaise tolérance. Les traitements hormonaux sont justifiés pour soulager « à court terme des bouffées de chaleur et de la sécheresse vaginale. »

A quel moment faut-il commencer le traitement ?

« La demande d’aide commence très tôt, dès les premiers cycles irréguliers. »

→ La pré-ménopause : un traitement peut être prescrit à base de progestatif 10, 12 ou 16 jours par cycle. Il permet, entre autres, d’effacer les signes cliniques de tension des seins ou de diminuer l’abondance des règles.

→ La ménopause confirmée : il s’agit de l’arrêt des règles.

Quelles sont les hormones prescrites par la ménopause ?

« Les traitements hormonaux par voie générale de ménopause comprennent tous des oestrogènes associés à de la progestérone. » Le Dr Hélène Jacquemin Le Vern ajoute que les oestrogènes sont administrés par voie orale, ou par voie transdermique en patch, ou par voie percutanée en gel. Une nouvelle forme par spray nasal vient d’être commercialisée. »

Les saignements sous traitement hormonal justifient-ils des examens complémentaires ?

« Oui, toujours, il faut consulter en cas de saignements inhabituels. » Ils peuvent révéler l’existence d’un cancer, d’une hyperplasie.

Vous savez désormais comment aborder l’arrivée de votre ménopause et… sans angoisse ! 😉