Jöelle Bordet accueille les jeunes des quartiers populaires

Adolescence et idéal démocratiqueLe co-auteur de l’ouvrage Adolescence et idéal démocratique, Jöelle Bordet, est à l’origine d’un article paru dans la revue L’école des parents, qui porte sur le désintéressement massif des jeunes envers la politique. Ceux-ci, déclare-t-elle, semblent fuir toute forme d’engagement.

“Il y a en effet une vraie crise de la démocratie représentative”. Des débats avec d’autres jeunes sont ouverts autour du sujet “comment faire de la politique autrement ? “

D’autre part, les jeunes se tournent davantage vers l’engagement au niveau international. Un réseau intitulé “jeunes, inégalités sociales et périphéries” a ainsi été créé pour s’adapter à leur vision. Une hostilité envers la France est notée chez ces jeunes et peut mener à une forme de radicalisation : la minute de silence non respectée après les attentats du mois de janvier en témoigne. La question est alors de savoir comment les amener à la démocratie de manière différente à travers un processus de création. Philippe Gutton, co-auteur, parle alors d'”inspiration démocratique”.

Il s’agit également de trouver un  autre rapport à l’activité pour la jeunesse et de faire face au 40 % de chômage qui y sévit . De nombreuses activités de solidarité se mettent en place ; la clé est de savoir écouter et comprendre l’autre pour trouver ensemble des solutions.