ISBN/EAN 978-2-84835-260-2

23,00 EUR

300 pages

15 mai 2013

Pour les commandes à l'étranger, merci de nous contacter

Pardès n°52 – La fin de l’étranger ?

Mondialisation et pensée juive

 

« Vous serez des étrangers et des résidents avec Moi », cette parole biblique (Lévitique xxv, 23) en forme de paradoxe résonne fortement à notre époque. En effet, aujourd’hui se pose dans des situations et des termes inédits la question de l’étranger, mais aussi et surtout celle de l’habitant. C’est la nature de la « résidence », du fait de demeurer en un lieu, qui est l’objet d’un questionnement.
Qu’est-ce qu’habiter ? Que signifie être étranger ? Qu’est-ce que résider chez autrui ? L’hospitalité est-elle encore à l’ordre du jour ? Les enjeux les plus fondamentaux de l’identité des individus et des sociétés sont l’objet d’un débat qui engage l’existence.
Comment comprendre aujourd’hui l’injonction du Lévitique sur l’arrière-plan de la mondialisation ? Comment clarifier les problèmes que celle-ci a engendrés ? Le questionnement de l’étranger a une longue histoire dans la tradition juive et l’expérience concrète des Juifs. Son apport renouvelle complètement le sens commun en la matière.

 

Avec les contributions de

Michel Attali, Mikhaël Benadmon, Stéphane Dufoix, Valérie Foucher-Dufoix, Anne Gotman, Benjamin Gross, Jean-Pierre Lebrun, Pierre Manent, Dominique Schnapper, Shmuel Trigano, Liliane Vana, Michaël Wygoda, Zvi Zohar.