menu

« Et si vieillir libérait la tendresse » chroniqué dans « Le Carnet psy »

Publié le 8 novembre 2019

Dans son numéro de novembre, le magazine Le Carnet Psy a publié une note de lecture de la psychiatre et psychanalyste Monique Bydlowski concernant l’ouvrage Et si vieillir libérait la tendresse de Marie de Hennezel et Philippe Gutton.

« […] L’originalité du propos de Philippe Gutton est de considérer que, lorsque le courant sexuel génital, au cours du grand âge, se met en veilleuse, le courant tendre resté sous-jacent et inhibé par la maturité sexuelle post-pubertaire, trouve l’occasion de sa pleine expression. »

Monique Bydlowski

Pour découvrir leur ouvrage ⤵️