Pagination : 140 pages
Format : 14 x 21,5 cm
ISBN : 978-2-84835-422-4

PARUTION : 6 septembre 2017
Prix : 15 €

À PARAÎTRE : Épître de la vie

Guide des coutumes traditionnelles juives
en situation de maladie, fin de vie et de deuil

Rabbin Jonathan Wittenberg – Adaptation, compléments et rédaction française : Rivon Krygier

 

Un guide des coutumes de la tradition juive en situation de deuil, qui aborde les modalités pratiques et offre des clés d’accompagnement spirituel et moral.

La disparition d’un être cher nous place brutalement dans l’urgence. En plein désarroi et chagrin, il nous faut assumer des décisions importantes et entreprendre des tâches déconcertantes : régler les modalités pratiques liées au décès, s’enquérir des coutumes relatives au deuil et décider de celles que l’on souhaite ou non observer. Mais que faut-il faire ? À qui faut-il s’adresser ? Comment agir dans le respect de la volonté du défunt ? Et comment manifester son affection et son soutien à des proches ou amis endeuillés ?
La présente épître apporte des indications concises sur les us et coutumes de la Tradition juive, notamment sur les prières qu’il convient de réciter, et leur sens. Il propose aussi des informations pratiques telles que les procédures à suivre et les personnes à contacter lorsqu’un proche vient à mourir.
Loin d’énoncer laconiquement les règles traditionnelles, elle prodigue des conseils adaptés aux endeuillés, sur ce qu’il leur est possible de faire quand ils ne se sentent pas en mesure d’appliquer les coutumes à la lettre. L’aspect psychologique et spirituel de l’accompagnement du malade ou de l’endeuillé, et de ses proches, y est largement pris en compte. Parmi les questions abordées : Doit-on informer un malade de la gravité de son état ? Que dire aux enfants ? Devraient-ils assister aux obsèques ? Qu’enseigne le judaïsme sur la vie après la mort ? Les femmes peuvent-elles réciter la prière du Kaddich pour un parent décédé ? Que dit la Tradition juive sur l’incinération ? Peut-on rendre les honneurs funèbres à une personne suicidée ? Que peut faire un membre juif pour partager le deuil de la famille non juive, et inversement ?

Un guide qui offre des clés d’accompagnement spirituel et moral et aide au travail de deuil.

Ancien professeur au King’s College de Cambridge, Jonathan Wittenberg est ordonné rabbin en 1987. Après avoir poursuivi ses études rabbiniques en Israël auprès du docteur Aryeh Strikovsky, il officie désormais à la New North Synagogue de Londres et a été nommé rabbin sénior du judaïsme massorti au Royaume-Uni en 2008.
Rivon Krygier est rabbin à Paris où il dirige la communauté juive massorti, « Adath Shalom ».