menu

[ARTICLE] Nicolas Roussiau vous présente « Croyances sociales »

Publié le 21 février 2018

« J’ai coordonné cet ouvrage dans un but précis, j’anime depuis de nombreuses années un enseignement en licence de psychologie sur la diversité des croyances et la demande est venue de mes étudiants qui avaient des difficultés à trouver, notamment dans les manuels de psychologie sociale, des écrits sur cette thématique et plus précisément sur les croyances dites sociales.

Dans l’introduction sont convoqués des disciplines et des travaux d’horizons variés pour illustrer le thème des croyances, toujours dans un objectif pédagogique de simplicité, exercice à la fois difficile et périlleux, donc critiquable, mais qui doit aiguiser la curiosité des lecteurs et leur donner l’envie d’explorer plus avant la question de la diversité des croyances.

Cette introduction répond aussi aux questionnements rencontrés lors de mes enseignements et que j’ai pu développer dans la partie qui concerne différents effets contre-intuitifs : la perception collective est-elle une reproduction fidèle de la réalité ? Les faits peuvent-ils détruire les croyances ? Les avancées technologiques sont-elles un rempart face aux croyances ? L’éducation scientifique stoppe-t-elle les croyances ?

Cinq parties sont développées dans la suite de l’ouvrage.

  • La première présente une série d’études qui concernent les croyances dans des problématiques parfois anciennes comme l’analyse des phénomènes sectaires (chapitre 1) ou la question des liens entre dogmatisme et croyances (chapitre 3), mais aussi d’actualité avec des recherches plus récentes sur la radicalisation des croyances et ses effets sur le traitement de l’information (chapitre 2).
  • La seconde partie aborde la nature des relations entre les groupes et les différentes tensions identitaires qui s’en suivent comme l’islamophobie, (chapitre 4), le « mariage pour tous » à partir d’une analyse des représentations médiatiques (chapitre 5) et les tensions identitaires liées aux discours intégristes religieux (chapitre 6).
  • La troisième partie de l’ouvrage développe les liens entre la spiritualité et la religion dans le domaine de la santé, autour de la spiritualité dans le cas de la fibromyalgie (chapitre 7) ; de la spiritualité en psycho-oncologie (chapitre 8) et des médiations psychologiques, psychosociales et culturelles dans le domaine de la religiosité et de la santé des migrants (chapitre 9).
  • Dans la quatrième partie on analyse les croyances religieuses et a-religieuses dans le champ de la santé et de l’environnement, en abordant la spiritualité hors sphère religieuse (chapitre 10) ; le Mindfulness –avec le passage d’une pratique religieuse à un paradigme scientifique- (chapitre 11) et les liens entre spiritualité et relation à l’environnement (chapitre 12).

L’ouvrage s’achève sur une présentation des croyances ascientifiques (chapitre 13) ; des théories du complot (chapitre 14) et du besoin de contrôle dans les croyances ascientifiques (chapitre 15).

Cet ouvrage a été édité dans la collection « ouverture PSY », c’est donc un manuel d’initiation qui ne demande pas de connaissances théoriques particulières, mais qui doit permettre de faire découvrir aux étudiants et à toute personne intéressée par la question des croyances un certain nombre de thèmes qui leur sont associés. »

Nicolas Roussiau, directeur de « Croyances sociales »