menu

[Vidéo] L’éjaculation précoce : pourquoi est-elle tabou ? Les réponses de Sébastien Landry

Publié le 10 mai 2019

L’éjaculation précoce, également appelée éjaculation prématurée n’est pas une maladie, mais une difficulté fonctionnelle. C’est le trouble sexuel masculin le plus fréquent, touchant près de 20% des hommes sexuellement actifs en France. Pourtant, personne n’ose en parler. Pourquoi ce trouble est-il si tabou ?

Réponses avec Sébastien Landry, psycho-sexologue et auteur de L’éjaculation précoce, ce n’est pas une fatalité !. 

Une pression sociale ?

Dans une société où la performance et l’érection sont mises en avant, il est difficile d’assumer en public que l’on a des problèmes d’éjaculation précoce :

« Dans la sexualité, la société met en avant le phallus, l’érection, la performance […] Pour ne pas paraître pour un « mauvais coup » par exemple, on n’en parle pas » avance le psycho-sexologue.

Un manque de connaissance sur le sujet

La sexualité étant malheureusement un sujet souvent peu abordé, elle reste pour beaucoup peu maîtrisée :

« Il y a des croyances sur la sexualité qui sont complètement fausses, et comme on n’a pas énormément d’éducation à la sexualité, l’homme ne sait pas qu’il n’est pas seul avec ce trouble là, donc il n’en parle pas, parce qu’il a honte » affirme Sébastien Landry.

Découvrez l’interview complète de l’auteur en vidéo :

 

Envie d’en savoir plus à ce sujet ? Envie d’apprendre à retarder votre éjaculation ? Procurez-vous dès à présent son ouvrage, disponible en cliquant juste ici ⤵️