ISBN : 978-2-84835-348-7
Prix :  17 €
Parution : mai 2016
Nombre de pages : 200
Format : 13,8 x 20,5 cm

 

 

 

L’adolescent face à Facebook

Enjeux de la virtualescence

Angélique Gozlan
préface de Céline Masson

 

Selfies, réseaux sociaux, jeux vidéo en ligne… À l’heure de l’explosion de la visibilité de soi sur Internet et de la multiplicité des dispositifs virtuels, quel est l’impact psychique de cette nouvelle modalité d’être au monde pour l’adolescent ?
L’adolescent est aujourd’hui de plus en plus présent sur Internet et notamment sur les réseaux sociaux : Facebook, Snapchat ou Instagram. Avec 1,49 milliard de membres actifs dans le monde, Facebook est le modèle paradigmatique des réseaux sociaux.
Cet ouvrage s’attache à analyser les interactions, les liens et la mise en visibilité des adolescents sur ce média social. L’auteur met au jour l’existence d’un processus propre à la relation de l’adolescent à l’espace virtuel : la
virtualescence. À la croisée du virtuel et de l’adolescence, ce processus rend compte des transformations psychiques engagées par la virtualisation de l’adolescent et sa monstration, en images et en mots, dans l’espace virtuel.
Facebook permet-il la construction de l’adolescent comme sujet, ou constitue-t-il une entrave ?

 

 

Angélique Gozlan, docteur en psychopathologie et psychanalyse, psychologue clinicienne et chercheur associé à l’Université Lumière Lyon 2 et à l’Université Paris 7-Diderot, s’intéresse dans sa recherche aux enjeux des espaces virtuels et des images d’Internet sur la vie psychique des adolescents.

Céline Masson est professeure de psychologie à l’Université Picardie Jules Vernes.

 

 

La collection du collectif Pandora – Psychanalyse et création.

Ce groupe de recherches, créé en 2003 à l’Université Paris-Diderot, rassemble des chercheurs de plusieurs universités (Paris-Diderot, Lyon II, Paris-Descartes, Paris-8, Nice, Aix Marseille) et des chercheurs non universitaires ainsi que des universitaires, membres associés européens et internationaux (Brésil, USA, Grèce, Autriche). Il participe du Réseau Thématique Européen Inter-Universitaire « Cliniques de la création » de l’Université de Lyon II.

La problématique de ce Groupe de recherches porte sur la création artistique comme voie et outil d’exploration des processus psychiques tant dans leur abord clinique que métapsychologique.