Shmuel Trigano

Shmuel Trigano est né en 1948 à Blida (Algérie) qu’il a quittée en 1962.

Après des études classiques (latin-grec-philosophie) au Lycée Buffon (Paris), il a suivi le cursus du Bachelor of Arts de l’Université Hébraïque de Jérusalem (en Science politique, Relations Internationales et Philosophie juive).

Le doctorat de sociologie politique qu’il a soutenu à l’Université de Paris a été publié sous le titre La demeure oubliée, genèse religieuse du politique (Lieu Commun, 1984, puis Tel-Gallimard, 1994 ).

Son premier livre Le Récit de la disparue, essai sur l’identité juive a été publié en 1977 (Gallimard, « Les Essais », puis Folio- Gallimard 2001).

Professeur à l’Université de Paris X-Nanterre, il est aussi le fondateur du Collège des Etudes juives de l’Alliance Israélite Universelle(fondé en 1986) et titulaire de la Chaire européenne d’études sépharades au nom d’Elie Benamozegh de la ville de Livourne (Italie).

En 1985, il fonde avec Annie Kriegel une revue d’études juives Pardès, toujours active (Editions In Press).

En 2000, il fonde l’Observatoire du monde juif pour analyser le phénomène du nouvel antisémitisme, dont les travaux et publications ont constitué un moment important de la lutte contre la discrimination.

En 2006, il crée une revue d’idées Controverses (Editions de l’Eclat), consacrée aux grands problèmes de notre temps.

Les livres de Shmuel Trigano