menu

Et si vieillir libérait la tendresse…

18 septembre 2019

ISBN/EAN 978-2-84835-543-6

224 pages

Format: 14x22

14,90

Et si vieillir libérait la tendresse…

La tendresse est une force, une puissance. C’est un élan du cœur qui invite à vivre autrement, à aimer et désirer autrement.

En avançant en âge, éclosent de nouvelles émotions. C’est à cette « éclosion » de la tendresse que Marie de Hennezel et Philippe Gutton s’attachent. Il ne s’agit pas d’une tendresse qui aurait été tenue prisonnière pendant la jeunesse, mais la révélation d’un potentiel d’amour que l’avancée en âge rendrait possible. Une découverte en quelque sorte.

Quelle est la nature de cette embellie de l’âge ? Quelle place y tient la tendresse libérée ? Et quel rôle joue cette libération dans l’accomplissement d’une vie ? Dans cette partition à deux voix, les auteurs explorent le vécu d’hommes et des femmes engagés dans la deuxième partie de leur vie : la connivence douce d’André et Jeanne vivant ensemble depuis plus de 60 ans, la vitalité de Paul qui a 85 ans a toujours « un cœur de jeune homme », ou encore ce jeune couple d’amoureux de 70 ans qui se sont rencontrés il y a quelques mois. Séduction, désir, sensualité, transformation du corps… Nous touchons au noyau de l’intime.

Au-delà des témoignages bouleversants, l’ouvrage invite à prendre du recul. Partant du constat que la psychanalyse n’a jusqu’ici pas pris au sérieux le concept de tendresse – pourtant central dans le fonctionnement psychique – Philippe Gutton lui donne un nouvel éclairage.

Un livre lumineux, qui nous invite à comprendre en quoi la tendresse nous porte de la naissance à la fin de notre vie.

Un ouvrage qui nous invite à envisager nos vieux jours avec plus d’enthousiasme.

Psychologies Magazine

La psychologue clinicienne Marie de Hennezel nous explique que dans les couples de personnes âgées, la relation amoureuse et intime peut devenir plus tendre, ce qui lui donne son charme et sa spécificité.

Le Figaro

Marie de Hennezel et Philippe Gutton parlent de cette libido et de ce désir. Ils font le constat que ces deux forces évoluent avec l’âge.

RTL

Les témoignages que livre Marie de Hennezel ne laissent aucun doute à ce sujet : la tendresse se libère, non pas comme expérience dévalorisée de l’éros, mais comme amour distinct de l’emprise et de la possession, offrant pour les sujets une expérience intense de joie, de plénitude, et de subjectivation réciproque.

L’Humanité

Pour Marie de Hennezel, psychologue clinicienne, à partir d’un certain âge, la sexualité devient plus lente, plus sensuelle, fondée moins sur la pulsion et la performance que sur le plaisir de la rencontre avec l’autre.

Le Point

« Séduction, désir, sensualité, transformation du corps… Un livre lumineux. »

Géroscopie

Téléchargez un extrait Et si vieillir libérait la tendresse…:

D'autres livres par ces auteurs